Décrit par certain comme une graine de Philippe Starck, Ito Morabito dit "Ora-Ïto" est sans conteste le plus populaire des designers français.

Aujourd'hui artiste revélé, Ora Ïto a pourtant démarré sa carrière de façon bien chaotique. Renvoyé de son école de design après seulement une année d'étude, il travaille brièvement pour un architecte avant de rejoindre l'équipe de Roger Vivier, célèbre créateur de chaussures.

Profitant de l'essor d'internet en 1998, il crée un label et développe son agence Ora-Ïto sur la toile. Peu de temps après il collabore avec le magazine Crash sur un projet aussi ambitieux que risqué : il imagine des produits pour de grandes marques (Gucci et Vitton pour ne citer qu'elles), met en ligne des vues en 3D de ses créations et va même jusqu'à lancer de fausses campagnes de pubs dans le magazine Jalouse. Les marques en question n'ont bien sûr pas donné leur accord....

Quoi qu'il en soit son travail commencent à attirer les regards, les clients sont bien là ! Ne comprennant pas le carcactère fictif des produits "imaginés" par Ora-Ïto, des clients japonais vont même jusqu'à commander des sacs Vitton qui n'existent pas.

Les grandes marques finissent par entendre parler du jeune homme et, plutôt que de le poursuivre en justice, font appel à ses talents en matière de communication. La carrière de Stack junior est lancé !

Petite info bonus : son nom signifie en sioux " qui construit l'imaginaire", coïncidence ou destin ?

En 2002, à l'âge de 25 ans, il reçoit l'Oscar du meilleur packaging grâce à sa magnifique bouteille en aluminium dessinée pour Heineken. Il enchaîne les grands projets avec Guerlain pour qui il crée le parfum Idylle, il conçoit des meubles pour Zanotta et des luminaires design chez Artémides , il révolutionne la cosmétique avec le kit nomade de Fred Farrugia et donne à Pink TV son identité visuelle.

chaise design imaginé par le designer Ora-Ïto
                                                                        Fauteuil Zanotta 884 Evolution, photo Philippe Steels



En 2005, Marie Laure Jousset, conservatrice du 1er centre européen d'art contemporain, lui ouvre les portes du Centre Culturelle Français de Milan pour lui consacrer une expo.

On lui doit de nombreux projets architecturaux tels que le showroom français de Nike, le club cabaret "le Cab" ou encore le fameux flaghship de Toyota sur les Champs-Elysées.

club cabaret parisien Cab dessiné par Ora-Ïtoclub le cab à Paris par le designer Ora-Ïto

                                                                     Cabaret le Cab à Paris, photo : Pierre Metivier


Ora-Ïto se voit décerné les Globes de Cristal en 2007 dans la catégorie meilleur designer.

Son incroyable réseau de clientsa de quoi faire jalouser les plus grands designers : Adidas, l'Oréal Professionnel, Toyota, Levi's, Nike, Danone, Kenzo, Sagem, Thierry MLugler... ouf !

En 2001 il est sacré Chevalier des arts et des lettres.

Actuellement, Ora-Ïto finalise la conception de l'Hotel O dans le 1er arrondissement de Paris, un hôtel ultra design aux lignes futuristes dont la réalisation est supervisée par le groupe Elegancia Hôtels.

Véritable touche-à-tout (comme son "père" !), Ora-Ïto est un créateur accompli qui aime s'associer à de grandes enseignes et marques publiques, pas nécessairement prestigieuses, pour atteindre le but ultime de sa profression : rendre le design accessible à tous...


Photo en-tête : MEDEF